Thé Brun Grillé ‘San-nen Bancha’ du Japon 「Âge Tendre」 (50g)

(2 avis client)

8,00

Thé Brun fait de branchages grillés issus de théiers laissés en repos 3 ans durant.

1 en stock

Dans un cadre atypique, entre vallées et rivières, là où des lignes de train à vapeur sont encore en activité, a lieu, à Kawane-chō, un rituel très particulier : la confection du San-nen Bancha.

「Âge Tendre」fait partie de cette grande famille que nous appellons Les Thés Bruns ou thés pyrogénés. Il s’agit des thés ayant subi une post-transformation au moyen de flammes : que cela soit suite à un processus de fumage ou de forte torréfaction. Force est de constater que cela va profondément changer leur goût ; ainsi, la palette aromatique n’appartient plus à la base de thé d’origine et le produit entre dans cette nouvelle famille à nos yeux.

Pour ce thé de tiges (kukicha 茎茶 en japonais) un peu à part, on ne prélève la majorité des branchages qui le composent qu’à des théiers très particuliers : des arbres semi-sauvages issus de graines (ou zairai 在来) ayant été laissés au repos trois ans durant. Ces branchages et autres brindilles sont donc issus d’une longue croissance lente et naturelle qu’il a fallu observer patiemment, trois années durant, jusqu’à arriver au moment fatidique. Jusqu’à arriver à l’âge tendre. Cette récolte inhabituelle sera finalement grillée intensément.

De cette longue attente ressortiront des arômes rares et délectables, donnant dans les registres balsamique et boisé. Un rappel de saumon grillé, et des notes dites « pyrogénées » propres aux thés bruns viendront compléter ce tableau de saveurs.

👁️ Découvrez la ville d’où provient ce thé ! 👇

Identithé

Famille : Thé brun, grillé

Récoltes : les 27 Septembre & 23 Décembre 2020 (Aki-fuyu Bancha 秋冬番茶)

Appellation locale : San Nen Bancha (三年番茶)

Type : Mélange de variétés, terroir unique (1 seul jardin)

Variété : Zairai (在来) : arbres semi-sauvages issus de graines, mélangé à du cultivar Yabukita (やぶきた).

Terroir : Kawane-chō (川根町), Shimada-shi, Préfecture de Shizuoka, Japon

Cultivateur : TANAKA-san

Type de culture : Ordinaire (faible taux de pesticides à inexistants)

Conditionnement

 

Poche ‘Doypack’ en kraft contenant 50 g de thé. Elle est scellée sous atmosphère protectrice, avec revêtement intérieur étanche et est munie d’une fermeture clips fraîcheur. Nous l’avons décorée d’un bandeau de papier précieux découpé et imprimé manuellement, pièce par pièce.

Ce thé a été conditionné à l’abri de l’oxygène et de la lumière directement sur place, au Japon, afin de garantir sa fraîcheur avant même d’être expedié en France. Cela signifie donc que sa saveur restera inchangée depuis son emballage par le raffineur local jusqu’à son arrivée chez vous.

Suggestions d'infusion

Notes de dégustation

BRANCHES SÈCHES

🤏 Dures comme du bois (et ça en est ) avec des aspérités piquantes. Certains branchages assez costaux se tiennent entre le pouce et l’index sans difficulté.

👁️ Des branchages d’une taille impressionnante et des tiges brutes bien grillés aux tons brun-beige.

👃  Registres variés allant des notes pyrogénées, aux notes balsamiques, en passant par un côté résolument boisé. Une sensation de gourmandise évoque la noisette. Senteurs  subtiles et très inspirées pour un thé grillé.

💦 BRANCHES INFUSÉES

🤏 Plus tendres mais restant rigides dans le coeur. Elles collent facilement au doigt et quand on les compacte entre elles, cela nous donne la sensation de tenir un fagot de petit-bois.

👁️ Très assombries par l’infusion, teinte d’un beau brun chocolat, voire chocolat noir.

👃  Les fruits à coque sont à l’honneur avec des parfums de noix et noisettes évidents. Évocation d’un gâteau aux noix ou d’un pain de seigle aux graines torréfiées.

🥃 LIQUEUR

👁️ Une jolie robe d’un brun-orangé, liqueur limpide et scintillante.

👃 Le boisé et le pyrogéné repartent à la charge tandis qu’une connotation marine s’est ajouté au reste. Cela évoque un poisson grillé, voire un saumon déglacé avec un trait de vinaigre balsamique.

👄 À la dégustation, le boisé et le pyrogéné restent centraux. La texture en bouche est onctueuse, voire légèrement huileuse. La légère note balsamique se confirme au palais et nous évoque à nouveau le saumon, bien cuit cette fois. On pense enfin au bois mouillé par les pluies d’automne mais aussi au caramel. La note rémanente nous emène vers la noix, laissant sur le palais quelque chose de très légèrement amère, loin d’être désagréable.

Vous avez dit thé brun ?

Derrière le terme「Thé Brun」Curiousitea fait référence à une famille de thé tout à fait à part : les thés aux notes pyrogénées (aussi appelées empyreumatiques par les sommeliers). Qu’ils soient grillés ou fumés, ces thés inclassables doivent leurs notes aromatiques particulières à des processus intervenant la plupart du temps en fin de production par l’action directe d’une flamme.

À l’origine, c’est le quiproquo latent maintes fois vécu lorsqu’on commande un thé noir et qu’on peut se voir offrir un Lapsang Souchong (thé fumé de Chine) ou lorsqu’on demande un thé vert et que l’on nous apporte un Hōjicha (thé grillé japonais) qui a motivé cette idée de regrouper et qualifier ces types de thé. Ce terme que nous proposons cherche à répondre à un véritable besoin de clarification quant à la classification de ces types de thés tout à fait particuliers.

À notre sens, un thé aussi profondément transformé par l’usage direct de flammes ne peut plus être rattaché à sa famille d’origine de façon cohérente car le produit alors obtenu est définitivement altéré et n’est plus conforme à l’idée que l’on se fait d’un thé noir ou d’un thé vert, par exemple.

Il est cependant intéressant voire nécessaire de préciser à chaque fois quelle base de thé a été utilisée pour obtenir ce résultat.

Enfin, on distinguera de façon nette et précise les thés bruns fumés des thés bruns grillés qui sont deux facettes très différentes, comme le sont les thés étuvés du Japon et les thés rôtis de Chine au sein de la famille des thés verts.

Variété ? Cultivar ?

Camellia Sinensis est le nom de la variété botanique de camélia que l’on nomme dans le langage courant : le théier. De cette souche première se sont développés des variantes locales, adaptées à leur environnement. Il en existe deux majoritaires pleinement consacrées à la fabrication de thé : Camellia Sinensis Sinensis (prospérant largement en Chine et dans beaucoup d’autres pays) et Camellia Sinensis Assamica (majoritaire en Inde, sauf au Darjeeling). Plus rarement, d’autres variétés botaniques de Camélias peuvent également être utilisées (Camellia Taliensis en est un exemple).

Vous avez dit zairai ?

Le terme zairai (在来) définit au Japon les théiers issus de graines, ou bien les variétés indigènes de théiers poussant dans la nature (bien qu’introduits originellement par l’homme dans la majorité des cas). Chaque zairai possède des caractéristiques génétiques uniques qui lui sont propres, tel un individu à part entière, contrairement aux arbres issus de bouturage : des clones botaniques que l’on nomme bien souvent cultivars au Japon.

Théier issu de graine, Sibiril, Bretagne, France

Vous avez dit cultivar ? 

Un cultivar (hinshu 品種 en japonais) est le résultat de travaux de recherches et d’expérimentations de culture visant à reproduire les spécificités et caractéristiques naturelles d’un spécimen de plante en particulier, autrement dit d’un individu premier provenant d’une graine que l’on a sélectionné pour ses caractéristiques propres et/ou pour les propriétés qu’il a pu développer en interagissant avec son environnement.

La plupart du temps au Japon, on prélève alors de cet individu premier une branche pour ensuite la mettre en terre, on appelle cela le bouturage. Lorsque cette bouture tient et que les essais sont concluants, on peut alors poursuivre l’opération jusqu’à obtenir plusieurs clones qui seront alors tous identiques génétiquement au spécimen de départ.

Le produit de ces nombreuses opérations peut alors être enregistré comme cultivar, c’est-à-dire comme une nouvelle « variante », ici de théier, reproduite et cultivée de la main de l’homme. Pour autant, il ne s’agit pas de manipulation génétique à proprement parlé puisqu’on ne fait que sélectionner et reproduire des gènes conférés par les hasards et influences issues de la nature elle-même. Le but des cultivars au sein de la culture du thé est de forger ainsi une population d’arbres homogènes intéressants soit pour leurs propriétés organoleptiques (leur goût, leurs saveurs), soit pour leurs composés biochimiques et les bénéfices pour la santé qu’on pourrait en tirer, soit encore pour leur résistance (au gel, aux insectes), soit encore pour leur rapidité de croissance (hâtif ou tardif). Un cultivar « idéal » serait donc un arbre rassemblant plus ou moins toutes ces caractéristiques afin de former un certain équilibre.

Le concept du cultivar est proche de celui des cépages, le terme utilisé en œnologie qui correspond aux variantes enregistrées et reproduites chez la vigne cultivée.

À propos de Yabukita…

Yabukita (やぶきた) est le cultivar le plus répandu au Japon. À titre d’exemple, il représentait à lui seul plus de 70% des cultures de thé sur l’archipel  déjà en 2010. À Shizuoka, là où il a été conçu, il représentait 90% de la production la même année. Bien que les premiers essais aient été conduits par Sugiyama Hikosaburō dès 1908, Yabukita (de yabu 藪, buisson et kita 北 , le nord) ne sera officielement enregistré qu’en 1953. Ses excellentes capacités d’adaptation dans des conditions de culture parfois difficiles (face aux coups de chaud et au gel par exemple) et son très bon rendement ont convaincu les japonais de le répendre très largement. De plus, sa saveur prononcée et caractéristique, notamment lorsqu’il est travaillé en Sencha, est aujourd’hui devenu le goût signature de la plupart des thés japonais et a gagné ainsi tous les continents.

Théiers Yabukita à Okabe-chō, Préfecture de Shizuoka, Japon

Accords Thés & Mets

À venir…

2 avis pour Thé Brun Grillé ‘San-nen Bancha’ du Japon 「Âge Tendre」 (50g)

  1. Maxime durand (client confirmé)

    Vous aimez les Bancha Hojicha ? Celui-ci conviendra parfaitement avec un joli côté sucré et une note céréalière maîtrisée.

  2. Enzo Vincent

    Excellent !

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…