Sencha du Japon 「Fleur de Sel」- Cultivar Shizu 7132 (50g)

(2 avis client)

12,00

Rare Sencha issu des montagnes de Tenryū, saveur naturelle rappelant la fleur et les feuilles de cerisier.

6 en stock

Catégories : , , Étiquettes : , , , ,

Hamamatsu est une zone de montagnes où la culture du théier revêt une place privilégiée. Elle renferme de nombreux bourgs et localités de prestige et avec eux, de grands thés.

Dans ce Sencha énigmatique se cache des saveurs étonnantes et entêtantes. Nous avons là une variété unique, le cultivar sobrement baptisé: Shizu-7132. Derrière ce numéro de série austère, on trouve un goût singulier et propre à cette variété qui rappelle toutes les subtilités du cerisier, arbre vénéré des japonais. Cela va de sa fleur (souvent conservé dans du sel pour sa consommation) à sa feuille (emprunt d’un goût très végétal). L’étuvage léger ici pratiqué a permis d’en former des aiguilles d’une qualité magnifique. Les fragrances des feuilles invitent d’entrée de jeu à la gourmandise, avec un côté floral indéniable. La dégustation de ce thé révèlera un goût rare et récompensera tous les curieux de ce monde.

Informations complémentaires

Poids 80 g

Conditionnement

 

Poche ‘Doypack’ en kraft contenant 50 g de thé. Elle est scellée sous atmosphère protectrice, avec revêtement intérieur étanche et est munie d’une fermeture clips fraîcheur. Nous l’avons décorée d’un bandeau de papier précieux découpé et imprimé manuellement, pièce par pièce.

Ce thé a été conditionné à l’abri de l’oxygène et de la lumière directement sur place, au Japon, afin de garantir sa fraîcheur avant même d’être expedié en France. Cela signifie donc que sa saveur restera inchangée depuis son emballage par le producteur local jusqu’à son arrivée chez vous lorsque vous l’ouvrirez la prochaine fois.

 

 

Le produit final a été stocké dans un entrepôt réfrigéré jusqu’à son départ vers l’étranger. Il été conditionné par 50 g spécialement pour son expédition vers la France.

 

 

Le thé a été reservé au frais dès son arrivée. Pour garder son goût unique et le conserver de manière optimale et le plus longtemps possible, nous vous recommandons de toujours réfrigérer votre Sencha「Fleur de Sel」, particulièrement lorsque la paquet a été ouvert. Ce conseil vaut aussi pour les autres thés étuvés (Matcha, Gyokuro, Sencha, Kabusecha, Bancha ordinaire…).

Suggestions d'infusion

Notes de dégustation

🍃 FEUILLES SÈCHES

🤏 Fines et longues aiguilles au toucher très doux. Glissantes aux doigts. Grande rigidité.

👁️ Teinte allant du vert épinard au vert olive.

👃 Registres vert, floral et gourmand s’entre-mêlent pour une farandolle de parfums.

💦 FEUILLES INFUSÉES

🤏 Totalement assouplies. Toujours glissantes et maintenant plates car légèrement déroulées par l’eau chaude.

👁️ Moyennement ouvertes, un joli vert bouteille révélé par la chaleur et l’infusion.

👃 Des notes développées assez inattendues qui donnent dans l’animal, le cuisiné et le marin, entre la terrine de campagne et les rillettes de thon. Fond floral toujours présent.

🍵 LIQUEUR

👁️ Une belle robe jaune chartreuse très trouble, voire quasiment opaque.

👃 Le registre gourmand voire sucré suppute le reste avec une évocation claire et précise du fameux sakura mochi, pâtisserie japonaise à base de pâte de riz, de fleurs et de feuilles de cerisier.

👄 À la dégustation, le registre vert revient au devant de la scène, rappelant cette fois clairement la feuille de cerisier. L’attaque toutefois, donne dans le poisson gras et mi-gras cuits (thon, saumon), le corps est quant à lui bien vert, tandis qu’un subtile umami rejoint la danse. Une légère astringence se développement, tandis que la texture légèrement épaisse s’apprécie pleinement au fil des tasses. Le final est salé et l’after-taste prolonge le plaisir umami auparavant amorcé. Un très beau voyage faits de pétales au vent et d’embruns marins.

Identithé

Famille : Thé Vert, étuvé (0% d’oxydation)

Récolte : 15 Mai 2020 ( 1ère Récolte, ichibancha一番茶)

Appellation locale : Sencha Shizu-7132 (煎茶静7132)

Type : Origine unique ou Single (1 seul cultivar, 1 seul jardin)

Étuvage : Court (Futsūmushi ou Asamushi)

Cultivar : Shizu-7132 (静7132)

Terroir : Haruno-chō (春野町), District de Tenryū, Préfecture de Shizuoka, Japon

Cultivateur : KATAHIRA-san

Torréfaction finale (hi-ire 火入れ) : Faible intensité

Type de culture : Ordinaire (faible taux de pesticides à inexistants)

Accords Thés & Mets

Chez Curiousitea, nous croyons à l’association du thé & des mets et nous mettons un point d’honneur à sélectionner des accords gustatifs pertinents et savoureux.

Avec ce Sencha du Japon「Fleur de Sel」, nous vous proposons:

Des wagashi (pâtisseries japonaises traditionnelles), notamment le fameux Sakura Mochi pour le quatre-heures. Une terrine de viande ou de poisson en entrée puis un poisson gras, mi-gras pour le repas.

N’hésitez pas à proposer vous aussi vos propres accords dans l’espace AVIS de cette fiche produit !

Vous avez dit cultivar ?

Un cultivar (hinshu 品種 en japonais) est le résultat de travaux de recherches et d’expérimentations de culture visant à reproduire les spécificités et caractéristiques naturelles d’un specimen de plante en particulier (appelé zairai 在来 au Japon), autrement dit d’un individu provenant d’une graine que l’on a sélectionné pour ses caractéristiques propres et pour les propriétés qu’il a pu développer en interagissant avec son environnement.

La plupart du temps, on prélève alors de cet individu premier une branche pour ensuite la mettre en terre, on appelle cela le bouturage. Lorsque cette bouture tient et que les essais sont concluants, on peut alors poursuivre l’opération jusqu’à obtenir plusieurs clones qui seront alors tous identiques génétiquement au specimen de départ.

Le produit de ces nombreuses opérations peut alors être enregistré comme cultivar, c’est-à-dire comme une nouvelle variante de théier reproduit par la main de l’homme. Pour autant, il ne s’agit pas de manipulation génétique à proprement parlé puisqu’on ne fait que sélectionner et reproduire des gênes conférés par les hasards et influences issus de la nature elle-même. Le but des cultivars au sein de la culture du thé est de forger ainsi une population d’arbres homogènes intéressants soit pour leurs propriétés organoleptiques (leur goût, leurs saveurs), soit pour leurs composés bio-chimiques et les bénéfices pour la santé qu’on pourrait en tirer, soit pour leur résistance (au gel, aux insectes), soit encore pour leur rapidité de croissance (hâtif ou tardif). Un cultivar « idéal » serait donc un arbre rassemblant plus ou moins toutes ces caractéristiques afin de former un certain équilibre.

Le concept du cultivar est proche de celui des cépages, le terme utilisé en oenologie qui correspond aux variantes enregistrées et reproduites chez la vigne cultivée.

En ce qui concerne les variétés botaniques de base chez le théier, c’est-à-dire les « espèces » de théiers d’origine, il en existe deux majoritaires pleinement consacrées à la fabrication de thé : Camellia Sinensis Sinensis (originaire de Chine) et Camellia Sinensis Assamica (majoritaire en Inde, sauf au Darjeeling). Plus rarement d’autres variétés de Camélias peuvent égalements être utilisées (Camellia Taliensis en est un exemple).

À propos de Shizu-7132…

Le cultivar Shizu-7132 a été développé, comme son nom l’indique dans la Préfecture de Shizuoka. Malgré l’intérêt croissant dont il a fait l’objet, il n’a jamais été enregistré officiellement. Il doit son nom aux numéros de série auquels sont rattachés plusieurs essais de créations de cultivars ayant eu lieu dans les années 60 dans le centre de d’éxperimentation de Shizuoka. La série des 7000 comprend également Furugawase et Fujimidori. À cette époque, on recherchait principalement à développer la saveur umami, en même de créer des cultivars résistants au gel et permettant une croissance rapide et un bon rendement. Ce n’est que plus tard que sera véritablement décelé cette fragrance unique de sakura. On découvre alors qu’il est dû à une forte concentration de coumarine, une molécule naturelle à l’odeur suave que l’on utilise dans les parfums et que l’on retrouve dans certaines plantes et épices comme la cannelle ou la fève tonka. Les théiers issus de cette variété donnent de bons rendements. Ils se parent de feuilles courtes et pointues et les jeunes bourgeons sont assez chargés en anthocyanes, leur donnant une couleur bordeaux qui disparaîtra par la suite.

Plants de Shizu-7132 (© Coopérative de producteurs de thé GURIMU 茶農家集団ぐりむ)

2 avis pour Sencha du Japon 「Fleur de Sel」- Cultivar Shizu 7132 (50g)

  1. Maxime durand (client confirmé)

    Un sencha hyper marin, il plaira à un buveur de thés japonais un minimum averti.

  2. Christophe BERGERON (client confirmé)

    Ce thé nous transporte déjà par son parfum qui m’a évoqué l’amande… puis par son goût, en effet très floral et riche. Je note une fois encore la parfaite harmonie entre le nom donné à ce thé et ce qu’il évoque. Une gourmandise qui marie la subtilité et la rusticité du thé vert japonais.

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…